Sud Radio : seul contre tous sur le thème « Vive la finance »

« L’argent est nécessaire pour soutenir l’activité économique, c’est un fait. Tout le problème vient du système dans lequel est véhiculé cet argent. Aujourd’hui, le capitalisme financier n’est plus du tout le même que celui que nous avons connu il y a une trentaine d’année. La déréglementation financière puis sa dérégulation ont permis aux banques d’acquérir un tout autre rôle dans l’économie. Après leurs privatisations suite au tournant de la rigueur de 1983, les banques n’ont plu financé les activités des entreprises par le crédit mais par l’intermédiaire du  » marché ». Elles ont investi le capital des grandes entreprises avec une logique de rentabilité maximisée. La part des profits a ainsi nettement augmentée avec comme enjeu final l’octroi de dividendes en constante augmentation. Suivant cette logique, le CICE a été détourné de son objectif initial en venant gonfler les dividendes des actionnaires au détriment de l’investissement de long terme des entreprises. » Liêm Hoang Ngoc

Écoutez l’émission  « Seul contre tous » avec comme invités :

  • Liêm Hoang Ngoc, économiste, conseiller régional d’Occitanie et fondateur de la Nouvelle Gauche Socialiste,
  • Danielle Simonnet, coordinatrice nationale du Parti de gauche et conseillère de Paris.

Réagissez – Commentez

 

 

1 Commentaire

  1. gerbaud

    Les gens qui souffrent de leurs dents, ne se font pas soigner trop cher le remplacement, le diabète entraîne des complications sans poour autant être des personnes obèses. Les nombreuses retraites sont limitée à 750 euros, la vie est chère, pas de sortie pas d escence, et les frais entraînés par la sortie, assumer. Pas de sortie pas d argent. pas de semaine sortie de la maison ; chaleur, séjour coûteux, pas de vacances, le vieillissement est d autant plus rapide que les événements joyeux sont rares, et plus on reste dans sa case plus les douleurs rivalisent d intensité…… j ai pourtant eu des enfants et je me suis investie pour qu ils puissent jouer leur rôle dans notre société démocratique, solidaire humaniste et respectueuse des anciens trop vite écrasés de difficultés pour survivre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *